Partenaires des paris sportifs

Parier sur le Rallye - Par Gagak

Les astuces pour parier sur le Rallye (par Gagak)

Le rallye est un sport mécanique où le risque d'abandon est à intégrer lors de l'évaluation de son pari. En effet, un pari en H2H (face à face) peut s'avérer déséquilibré entre un pilote talentueux sur une voiture 'usine' et un pilote privé sur une machine non officielle. Si l'écart de performances peut être abyssal (plusieurs minutes d'avance) après quelques épreuves spéciales, le pilote 'usine' peut commettre une faute (uns sortie de route est toujours possible sur les routes ou chemins étroits employés par les rallyes) ou sa mécanique peut le lâcher (les WRC sont des voitures très sophistiquées, même si ces dernières années, les pannes mécaniques sont moins fréquentes qu'autrefois).

Ainsi, un pari qui semblait gagné d'avance devient perdant alors que l'analyse des performances donnait le pilote 'usine' facilement gagnant.
Il est donc conseillé de miser des sommes peu conséquentes vis à vis de son capital, car un abandon est toujours possible tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie.


L'analyse du pari doit aussi tenir compte de la surface sur laquelle le rallye se déroule. En championnat du monde, les rallyes se disputent sur 3 surfaces différentes: Neige, Asphalte et Terre. On admet facilement que les conditions d'adhérence ne sont pas identiques sur ces 3 types de revêtements. Les pilotes sont plus ou moins spécialistes de certaines surfaces et il est, par conséquent, nécessaire de bien connaître sur quelle surface est le plus à l'aise un pilote. Pour vous aider, on considère les nordiques comme des spécialistes des surfaces glissantes (Neige et Terre) alors que les pilotes latins sont catalogués comme spécialistes du bitume sec ou humide.


Mais il faut approfondir l'analyse de la préférence des pilotes en examinant leurs performances sur chacune des surfaces. Pas seulement en jugeant leurs places à l'arrivée de tel ou tel rallye, mais surtout en surveillant leurs performances lors des épreuves spéciales. En effet, un pilote peut finit 10e d'un rallye alors qu'il a dominé le rallye en remportant la majorité des spéciales. Mais s'il  a subi un incident mécanique qui l'a retardé de 5', sa place finale ne reflète pas son niveau. C'est parfois un détail qui peut nous permettre de prendre l'avantage sur le bookmaker.
Il est aussi nécessaire de bien maitriser le règlement des rallyes mondiaux. En effet, ces dernières années, la position du classement général après chaque étape influe directement sur l'ordre de passage sur la route. ET si la route est sèche dans la cas des rallyes sur terre, le 1er pilote à s'élancer est désavantagé car il balaye la poussière pour ses suivants. Ce balayage est surtout marquée lors des 1ers passages en spéciale.

Il n'est d'ailleurs pas rare de voir ralentir certains pilotes dans la dernière spéciale de la journée (et parfois même s'arrêter juste quelques mètres avant la ligne d'arrivée) pour perdre du temps et s'élancer le lendemain en 3e ou 4e position pour profiter du nettoyage des 1ers pilotes à ouvrir la route. C'est un point essentiel lorsque certains bookmakers proposent des paris sur qui sera en tête après la 1ere journée.

 

 

 

 

 

© Parier.eu : Le meilleur site d'article pour mieux parier en ligne

Les meilleurs pronostics sur le sport :